.
 
Accueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  


Partagez | 
 

 salem ϟ the demon win

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

BONS BAISÉS AVORTÉS

BONS BAISÉS AVORTÉS


ϟ mauvaises actions : 73 ϟ Inscrit le : 01/05/2014 ϟ doppleganger : nada yet ϟ coprights : tumblr et bazzart ϟ célébrité : phoebe the hottest tonkin ϟ pseudo : faye / feet&foot

MessageSujet: salem ϟ the demon win    Sam 10 Mai - 18:34


aba. salem-riddle nasab
«  You feel that? That empty heartbroken feeling? That’s what it feels like to get close to Salem »
do you belive in ghosts

nom : Riddle Nasab ◊ prénom : aba. Salem ◊ date et lieu de naissance : 8 juin ◊ âge : 23 ans ◊ origines : Irakienne ◊ nationalité: : Irakienne ◊ métier/études: : ballerine à l'opréa   ◊ t'enmerde avec : anecdote ou truc à savoir sur le personnage ϟ anecdote ou truc à savoir sur le personnage ϟ anecdote ou truc à savoir sur le personnage ϟ anecdote ou truc à savoir sur le personnage ϟ anecdote ou truc à savoir sur le personnage ϟ anecdote ou truc à savoir sur le personnage ϟ anecdote ou truc à savoir sur le personnage ◊ célébrité : Phoebe Tonkin


est décrit comme

caractère . • cruel • Téméraire • Capricieuse • égoiste • Souriante • exigeante • insensible • peu de sens de l’humour • Une élève modèle • La madame qui sait tout sur le monde! • Autoritaire • scatologique • Rancunière • Perfectionniste • jalouse • envieuse • peu sociable • joueuse • enthousiasme • souvent glacial • très peu compréhensive • attachante lorsqu’elle en donne l’occasion • impulsive • invivable • impassible • têtu • fêtarde • manipulatrice • attentionné • impatiente • amusante, si tu a son sens de l'humour • drôle parfois • indépendante • possessive • meurtrière • courageuse • persévérante • coquine • talentueuse • courageuse • méfiante • septique • calculatrice • franche • râleuse • exigeante • solidaire • lunatique • timbré • intelligente • sportive • n’abandonne jamais • ne recule devant rien • Gourmande • curieuse • cultivé • optimiste • bavarde • bonne vivante • divertissante • maline • gourmande • tenace • narcissique • arrogante • sans aucun scrupule • fier • sarcastique • cynique • provocatrice • fidèle • envieuse • serviable par moment • digne de confiance • hypocrite • introvertie • capricieuse • excentrique • égoïste • sulfureuse • perverse • déjanté • extrêmement complexe • changeante • déjanté • mystérieuse • très malchanceuse! •

uc.


_________________


Dernière édition par aba. Salem-Riddle Nasab le Jeu 22 Mai - 22:58, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

BONS BAISÉS AVORTÉS

BONS BAISÉS AVORTÉS


ϟ mauvaises actions : 73 ϟ Inscrit le : 01/05/2014 ϟ doppleganger : nada yet ϟ coprights : tumblr et bazzart ϟ célébrité : phoebe the hottest tonkin ϟ pseudo : faye / feet&foot

MessageSujet: Re: salem ϟ the demon win    Sam 10 Mai - 18:47


c'est moi le plus intéressant

LIFE AND DEATH
Les chemins étaient peu éclairés et sur chaque maison, les désordres de la guerre étaient mis en évidence. L’humidité était à son comble malgré une brise plus fraiche qui s’était levé en provenance de l’ouest. Les gens affichaient de larges sourires et chantaient leur hymne a l’Irak alors que le monarque tyran avait été renversé, alors que d’autres  confère levaient leurs verres poussiéreux en ce jour de petite victoire. Tous étaient à la fête, bien que dans une veille maison presque de carton, plus éloigné du village… une femme d’à peine seize ans, en sueur, venait de perdre les os. Malheureusement pour elle, dans ce village il n’y avait aucun hôpital ni sagefemme dans le coin. Elle n’a plus d’autre choix que de tenter un accouchement naturel et non assisté comme il arrive souvent dans ce genre de petit très peu développe. Heureusement le mari de celle-ci et deux de leurs amis étaient présents. Six mains ne furent pas de trop pour œuvré à faire sortir l’enfant qui n’en fessait qu’a sa tête et qui semblait refuser de sortir malgré tous les efforts et les poussé de la jeune femme. La souffrance qu’elle endurait résonnait à mille lieux aux alentours. Le liquide rougeâtre émanant de son entre cuisse déchiré, ruisselant sur les draps s’étendait grandement. On n’osait croire que l’on ne verrait pas la fin de cet accouchement. Après une multitude d’heure de travail acharné, les cris du poupon résonnèrent dans la grande chambre. La femme blanchâtre, perdit connaissance quelques secondes. Cependant, alors que tous semblait terminé une nouvelle contraction arriva… Elle était donc enceinte de deux jumelles. Car oui, le premier enfant à sortir était bel et bien une petite fille. Cela pris plus d’une heure additionnelle avant que le parfait semblable du premier nourrisson fut totalement extirpé des entrailles de sa mère agonisante. Le jour suivant était arrivé depuis quelques heures, et un homme entra en fracas… l’homme qu’ils avaient entendu toute la soirée. Il n’avait point été présent pour sauvé la jeune femme de tant de souffrance, et malheureusement il arrivait trop tard pour l’extirpé des griffes de la mort.

La naissance de Salem  et de sa parfaite réplique Seera fut donc plonger des les ténèbres d’une cérémonie funéraire laissant le père dans le deuil d’une épouse avec deux jeunots sous sa charge. Lui qui n’avait malheureusement jamais un être aussi fragile se retrouvait avec deux d’entre eux entre les mains. Cependant, malgré son manque de préparation, il prit rapidement nouvelle épouse, charmé par les jumelles elle lui apporta ainsi la liberté de retourné en mission… il faut dire que la paternité en Irak n’est rien a celle des Américain… il en avait été plutôt contraint par son ex femme déchu.


PLEASE DON'T LEAVE ME
Les deux jeunes filles semblant si identique au premier abord se voyait l’extrême opposé de l’autre. Salem, le premier née, était un être plus dominante, sur d’elle et au caractère incomparablement dure. Alors que Seera, elle était plus douce, timide et sentimental. Mais ensemble ils formaient un tout inestimable. Deux jumelles formant ensemble une personne complète, comme si la personnalité d’un être avait été divisée en deux d’entre elles.

Va savoir pour qu’elle raison, le père des deux bout de choux vivait en exclus, peut-être était-ce que le monde extérieur lui déplaisait la guerre ou l’achalandage… mais il ne se rendait au village que pour s’informer de ces prochaine mission étant soldat irakien. Ainsi donc les deux petites ne connurent rien du monde extérieur, enfermé dans ce coin de terre reculé. C’est a l’âge de cinq ans qu’elles furent emmener pour la première fois aux village. Elles venaient tous juste de découvrir l’existence d’un monde certes délabré mais jamais autant que leur maisons. Une toute nouvelle réalité s’étaient dévoilé à eux, malgré leurs demi-décennies de vie, elles semblaient être prêtes à commencer leur apprentissage. Ainsi tous les jours, la seconde épouse de leur père leurs en apprenait d’avantage sur les sciences, l’écriture, la lecture.. bref.. Cela dit, Seera à longuement cauchemardé à l’idée qu’un jour sortir de son monde. De son coté, Salem, d’un courage tout naturellement imparable, s’amusait déjà à temps perdu à s’imaginer être dans un monde immense, combattre et à rétamer des milliers d’Américain bedonant. Certaine petites fille s’imagine être princesse, marié, ou même pâtissière. Salem, elle, voyait déjà son avenir défiler. Cependant, la vie est loin d’être si belle que l’on ose le croire lorsque l’on est encore jeune, innocent et pure. Tristement, la duré réalité se manifesta rapidement dans la vie tortueuse de la jeune Salem alors âgé de seulement cinq années, et pourtant déjà aussi intelligente que si il avait eu une dizaine d’année de plus. Déjà doté d’un sens critique du bien et du mal, des réalités et des sentiments humains, incroyable. Sans doute la cause de ce qui se verra devenir une partie d’elle-même très peu de temps après la tragédie d’Seera.

Le ciel était voilé d’un tapis épais grisonnant, une immense averse imminente et violente s’annonçait à l’horizon. Seulement, les deux jeunes filles, trop éloigné de leurs maisonnette ne semblèrent point s’en préoccuper. Combattant et rigolant joyeusement, avec de fausses épées fait de bois. La première gouttelette de pluies se fracassait doucement sur la joue d’Seera qui leva les yeux au ciel pour y regarder l’ensemble de ce qui devrait être la suite ce cette pluie… quand il perçu que cette goute ne provenait point du ciel. L’aire de Salem avait passé de la jovialité au tétanisèrent… voyant perler sur le visage de sa jumelle, une goutes rougeâtre s’apparentant d’avantage au sang humain qu’a une innocente gouttelette de pluie. Cet être semblant si parfait tomba du ciel, s’interposant entre les deux jeunes femmes se fessant face tel les deux côté d’un miroir. Cet homme, arborant un uniforme militaire n’avait point l’aire de la patrie… portant un insignes des couleurs des patriote, apparemment américain. Un de ces êtres immoraux soldat qui auraient du croisé leurs chemins beaucoup plus tard. Ces mains dégoulinante de sang démontrant qu’il venait de faire une victime autre part, semblait chercher de quoi rassasier totalement ces envies meurtrières, se tournant vers Seera, qui paraissait terroriser… les larmes coulait le long de ces joues. « Court Seera! » La voix de la petite Salem résonna dans le silence pensant qui régnant. Prenant les jambes à son coup, Seera, elle restait en place, incapable de faire quoi que ce soit. A ce Moment Salem aurais pu s’enfuir et sauvé sa vie, mais elle ne le fit pas. Elle qui semblait pourtant si inoffensive… L’homme se jeta alors sur Seera, couteau à la main,  qui avait finalement réagis tentant de se sauvé, chose impossible à faire face cet homme dans la trentaine, saisissant sa gorge  et portant la lame sous la gorge de la gamine. La brunette obliger de regarder ce spectacle sans comprendre pourquoi cet homme agissait ainsi. Ôte d’un tel spectacle, Salem  sentait la rage, la colère, la peine intense monté en elle. L’homme, apparemment déviant se penchait sur la petite fille agonisante pour se pencher a dessus, apparemment pédophile. Incroyablement la peur  de Salem avait totalement disparue… seul la rage illuminait ces yeux lorsqu’elle put voir le corps de sa jumelle presque inerte, un dernier petit cri de douleur ayant émané de ces lèvres dorénavant presque bleuté. A cet instant, quelque chose de très étrange se passa. Dans sa rage et sa colère, devant elle, l’assassin de sa jeune sœur venait de tomber sur le sol. Elle l’avait frappé à la tête à l’aide d’un rocher pointu et lui avait ouvert le crane. Salem, fixant glacialement l’être qu’elle  avait inconsciemment tuer… jusqu’à ce que tous devienne flou.

Quelque heure plus tard la jeune femme se réveilla, dans son lit. Ces yeux fièrent un moment le plafond avant de se rendre compte que quelqu’un pleurait près d’elle… elle n’eut pas de difficulté à y reconnaitre sa belle-mère. Elle n’avait donc pas rêvé, sa moitié était bel et bien morte… seulement à cet instant une voix traversa son esprit… ce n’était pas la sienne, bien qu’elle fût pratiquement semblable… elle était plus douce. Comme celle d’Seera. Cependant ces lèvres qui bougèrent… « Pourquoi tu ne m’a pas sauvé Salem, tu es partie, tu as fait quoi pendant qu’il fonçais vers moi, qu’il me tuait.» elle se mit a pleuré dans son lit, sous les regards éberluer de la femme et de son paternel. « je n’ai pas voulu.. je suis revenue… j’ai. » Son père s’était lever, malgré son incompréhension, il était bien déterminé à ce que son enfants de cinq ans cesse cette discutions avec elle-même. « non je n’ai… » Repris Salem avec d’être interrompu, les bras de son père entourant son corps. C’est comme cela qu’Seera devint une partie d’elle. Le docteur catalogua ce dédoublement de personnalité due au choque de la perte de deux être aussi proche l’un de l’autre.

She's never being my family

Les saisons s’écoulèrent, pendant que l’esprit de la jeune femme s’assombrissait de plus en plus. Jamais l’on n’a vu une perte de gaité aussi jeune. Alors âge de six ans, Salem était devenues une enfant solitaire, toujours froide et dépourvu d’émotions, du moins quand vous étiez face à Salem. A des rares occasions, on voyait un sourire afficher sur ces petites lèvres, signe que s’était la personnalité de sa défunte soeur Seera qui était dominant. Les seuls instants où elle ouvrait la bouche étant lors de ces grandes discussions avec elle-même… ce qui se calma avec l’âge heureusement… Cela fessait très exactement… a quelques jours près, neuf mois que sa belle-mère lui avait expliqué qu’il y aurait très bientôt un nouveau membre dans la famille… Cependant Salem n’était pas du tout intéressé à voir un nouveau bébé entré dans la maison. Elle avait plutôt l’infime sentiment que son père était prêt à oublier Seera aux profits d’un autre enfant. Depuis des mois, elle s’était vouer à entretenir une haine pour la nouvelle arrivante…Elle n’avait ne l’aimait déjà pas, et même si Seera en elle, la priait de lui laisser une chance et de la laisser remplacer celle-ci, ce qui aurais sans doute mis fin au conflit psychologique qui se déroulait dans son esprit, Salem s’y refusa.

La maison était emplie de gens venue voir la nouvelle arrivante, la troisième fille de la lignée des Riddle Nasab. Ils l’avaient appelé May, cette petite nouveau née à la chevelure foncé et aux yeux noisette qui avait semblé charmer tout le monde sauf une exception, la petite Salem qui était assis en boule sous la table et qui regardait les gens s’émerveiller devants ce qui lui semblait être une abomination plutôt qu’un présent. On l’entendait marmonner de sous la table, mais pourtant, seul son père sembla y faire attention levant la nappe de dentelle pour s’adresser à sa fille et la prier de venir voir sa nouvelle petite sœur. L’envie était loin d’y être, mais elle suivit sagement son père, les yeux noir n’exprimant rien…. Celui-ci posa Salem sur un tabouret pour qu’elle puisse être à la bonne hauteur pour y voir la petite fille. Pourtant la seule chose qui changea sur le petit visage d’ange de la petite fut une sorte d’expression dégouter. Elle resta la un moment, avant de se penché vers celle-ci. Tout le monde le regardait faire, ému de le voir embrasser la front de sa sœur… du moins en apparence s’était ce qu’il semblait… Seulement lorsque les pleurs de la jeune fille retentir et que Salem s’enfuie par la porte de derrière… ils purent tous voir les marque de dent bien enfoncer sur le font de la jeune fille. Elle l’avait mordu, le plus fortement possible… elle avait voulu lui faire mal…elle aurais bien voulu s’en débarrasser… malheureusement elle n’avait pas sue comment s’y prendre.


Happiness never come for me
En quatre ans, les choses n’avaient pas spécialement changé… Salem n’avait pas plus évolué vers la guérison psychologique ainsi que de son amour inexistant pour sa petite sœur. Elle était toujours aussi solitaire et au cœur sombre… Elle s’efforçait depuis tous ce temps de faire disparaitre la petite brunette qui avait maintenant quatre années d’existence. Chaque nouvelle années passait la brisait une autre fois… elle avait cette irrésistible envie qu’elle meurt avant d’atteindre l’âge ou sa jumelle, elle, avait terminé sa vie. À mainte reprise elle l’avait emmené en ballade dans les bois, et y abandonné dans l’espoir qu’elle se perde et se fasse manger par une bête sauvage, seulement, elle parvenait toujours à s’en sortir. Salem l’a même déjà poussé dans la rivière, cette fois-là elle avait bien failli y passé mais son père l’avait sauvé juste attend. Malgré les écarts de conduite de leurs filles, la famille continuait à tenter de faire revenir la joie dans sa vie et dans son cœur. Tentant de la faire redevenir un enfant de dix ans normal… bien qu’elle ne l’avait plus été depuis si longtemps. Pour Salem, seul l’amour de son père subsistait… et à ces yeux, May, elle était un obstacle à cet amour… Elle était tant mauvaise pour elle, qu’elle lui vouait une éternelle hargne.

Elle était isoler la plus part du temps, elle s’entrainait sans relâche, sans doute la raison de sa force une fois adulte avec une arme de pointe. Ce soir-là, elle était dans sa chambre, quand la porte d’entrée du rez-de-chaussée se fracassa bruyamment. Des pas agité semblait venir d’en bas. Par curiosité la jeune Salem descendit de sa chambre pour y descendre les marches se rendant en bas. Là où il vit May dans les bras de leur grand-père en larme. Il semblait anéanti, levant sont regard sur la jeune fille et la petite qu’il tenait fermement. En cette nuit froide de Mars, une bande de soldat avait pris la vie de son père et de sa belle-mère. Même si elle n’avait pu voir les cadavres à l’époque, l’image de ces deux morts tant aimé, le hantais depuis ce jour. Après ça, la vie devint encore plus pénible pour Salem qui sombrait de plus en plus dans la folie plutôt que vers la voie de guérison escompté. Elle se vouait à une haine beaucoup plus puissante dont celle qu’elle pouvait faire preuve envers la seul autre survivante de cette famille maudite. Ces êtres sans âme et cœur qui lui ravissait Salem à un les être si cher à son cœur.  Ainsi, sans plus rien d’autre que sa soif de vengeance, Salem s’entraina, avec autant plus de détermination qu’elle n’avait pu avoir avant. Affinant son art, mais apprenant aussi à se battre et a renforcé son corps, d’où sa musculature tous au long de sa vie. Cependant, le lien qui unissait Salem et sa sœur, était le seul sur lequel ils pouvaient compter. Malgré la haine qu’elle lui portait, elle était consciente de cette sororité entre elles… même si elle ne lui porta point attention la plus part du temps. Au moins, elle avait cessé ces attenta de meurtre.


La vengeance et un plat qui se mange sur place
Irak - C'est un soir de la saison estivale, alors que la jeune fille à peine âgée de 15 années marchait dans les rues passantes en direction d'une taverne. Bien qu'elle n'avait point l'âge de boire - et étant une femme elle n'avait pas le droit de marcher seul dans les rues ou du moins à ses propres risques - elle avait tout de même commencé à s'y rendre depuis plus d'un an et personne n'en avait jamais fait aucune remarque... au village, les gens savaient pertinemment qui éviter... et de plus la jeune fille avait toujours été délaissée par l'ensemble de la population dès son plus jeune âge. Il se trouve que les gens évitent généralement les enfants qu'ils croient posséder par un quelconque démon et qui ont tendance à se parler à eux-même. C'est une fois arrivé à la taverne que la jeune fille prit place, a une table du fond, gardant les yeux river sur la bouteille qu'on avait posé sur la table a son intention... bien qu'elle ne levait pas les yeux, elle sentait son regard sur elle... cet homme assis avec trois autres soldats au fond de la salle, à une table faiblement allumer dû à la lampe qui était dis-fonctionnel aux dessus de leurs têtes... Bien que Salem ne pouvait en rien discerner ces trais, elle percevait ce regard brillant et ce sombre sourire qui s'était dessiné sur le visage de l'inconnue dès qu'elle avait fait son entré.

«madame, l'homme au fond vous offre ce verre. » la jeune fille avant tant été aspiré dans ses pensées qu'elle n'avait point entendu la serveuse approcher, n'y ayant point porté la moindre attention... C'était la première fois qu'on lui offrait quelque chose et sur le coup un infime sentiment de surprise l'envahi... « ne fait pas cette tête, très chère soeur, il me semblerait judicieux de lui retourner les politesse tu ne crois pas ? » ... la jeune femme entendit cette voix si douce envahir sa tête, elle se sourit. Ça fessait quelque temps qu'elle ne s'était point manifesté et il faut dire que Salem en était bien heureuse. Seera lui avait drôlement manqué c'est dernier temps... elle s'était sentis atrocement seul. « Mais qu'est-ce qu'il veut tu crois? »

La voix d’Seera n’eut point le temps de lui répondre que Stiglitz   s’était lever et était arrivé à sa hauteur… d’un coup elle pouvait discerner ces traits. Entre sa chevelure d’un noir ébène, ces yeux tous aussi sombre que ceux-ci… cette mâchoire carré avec ces deux petites fossettes qui apparaissaient lorsque celui-ci adressa a la jeune blonde un sourire se voulant charmeur. Cependant Baya n’était plus réellement la, mais plus tôt Seera… elle qui seul était capable de réellement engendré une discussion des plus aimable avec un étranger… Elle devint plus douce et charmante même pétillante, son regard autrement glacial s’était réchauffe, enfantin, alors qu'elle répondit aux sourire du jeune homme qui, après son autorisation, prit place en face d'elle. La discussion découla d'elle-même et le jeune homme finit par lui tendre une main chaleureuse voulant la reconduire chez elle. la seconde personnalité de la jeune fille accepta avec un petit sourire et marcha à ses côtés sous le clair de lune... c'est seulement lorsqu'ils passèrent dans une ruelle plus sombre que l'homme se stoppa nette... reprenant en un instant se sourire menaçant qu'elle avait discerné sur ces traits, au début de la soirée. En un éclair il l'avait attrapé par la gorge et plaquer contre la brique d'une vielle résidence qui s'effrita sous la force du choc. Il Glissa son autre main rapidement le long de la cuisse de la brune pour lui entrouvrir légèrement... la jeune fille avait crue qu'il en voulait à sa vie, mais en fait ce n'était point tout à fait cela... Il l'avait pris pour une jeune femme bien innocente et facilement à abuser... cependant il s'était définitivement trompé et il allait le réaliser bien assez tôt. Alors qu'il s'occupait à détacher sa braguette, la jeune fille ferma doucement les yeux... sa voix résonna dans un murmure doux et mélodique... « Alors tu as envie de me pénétrer c'est ça!? » Le jeune homme a ces mots rigola fortement, sans doute un des effets de l'alcool... c'est à ce moment que la personnalité la plus forte pris le dessus en elle. L'instant suivant, une lame blanche et fine s'était logé au creux de l'estomac du ténébreux soldat... seulement cette fois, la personnalité douce avait disparue, laissant place à la fureur de la jeune demoiselle. « Alors que c'est plutôt moi qui te pénètre maintenant. »



Faye
ton pseudo : faye ◊ ton prénom : audrey-anne ◊ t'as quel âge? : 23 ans ◊ tu viens de quel recoin de ce monde pourris? : montréal québec ◊ comment tu nous as trouvé :    ◊ qu'est-ce que tu pense du forum: : je le hais , je le hais! ◊ ton personnage est inventé,un pv ou un scénario: : inventé


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

salem ϟ the demon win

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 ::  :: casiers judiciaires :: félicitations-